VRAI OU FAKE. L'oxymètre permet-il de montrer que le port du masque est dangereux pour la santé ?

Benoît Zagdoun
·1 min de lecture

En pleine pandémie de Covid-19, un petit appareil connaît une soudaine popularité chez les opposants au port du masque : l'oxymètre. Cette "pince à linge" électronique se fixe sur le bout du doigt et permet de mesurer en quelques secondes le taux d'oxygène dans le sang (sa saturation).

Le médecin Louis Fouché et l'avocat Carlo Alberto Brusa, qui bataillent contre les mesures sanitaires, en font la promotion sur les réseaux sociaux. Ils incitent leurs abonnés à acheter un oxymètre, à se tester, eux et leurs enfants, avant, pendant ou après le port du masque, à l'école comme au travail, et à partager le résultat, photo à l'appui. Selon ces anti-masques, le port de celui-ci peut entraîner une moins bonne oxygénation dangereuse pour la santé et provoquer une hypoxie (une diminution de la quantité d'oxygène dans le sang). L'oxymètre permettrait de le prouver.

"Je croise les doigts pour qu'il n'y ait pas de variation d'oxygénation, parce que dans ce cas, c'est très grave : ça veut dire que les cellules souffrent de ne pas avoir assez d'oxygène de manière chronique", lance ainsi le docteur Fouché, évoquant la "journée de maltraitance" des enfants "passée derrière des masques" à l'école. Mais les arguments avancés par le médecin et l'avocat sont-ils crédibles ?

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi