Vrai ou Fake : l'Allemagne va-t-elle ouvrir des camps pour les malades du Covid-19 ?

Sur les réseaux sociaux, des internautes s'indignent d'une dérive autoritaire en Allemagne, à l'image d'un message posté sur Facebook : "L'Allemagne est le premier pays d'Europe qui ouvre le premier camp pour les soi-disant malades du Covid-19 !". Mais qu'en est-il véritablement ? On trouve cette information datant du 17 janvier dans les colonnes du journal allemand Die Welt. Des Allemands récalcitrants à la quarantaine pourront séjourner dans des espaces de détention dédiés. Un enfermement bien légal La police locale a le droit de placer en quarantaine des personnes exposées au Covid-19. Si elles rompent leur isolement à plusieurs reprises, elles risquent d'être enfermées de force. L'État de Saxe, un des épicentres de l'épidémie, a confirmé vouloir convertir une partie d'un camp de réfugiés à cet effet. L'État de Bade-Wurtemberg a pris une mesure semblable : il met ainsi à disposition des chambres sous surveillance policière dans deux hôpitaux. Ces décisions ont été vivement critiquées par l'opposition. Cet enfermement est bien légal : la loi fédérale sur la protection contre les maladies infectieuses permet d'enfermer une personne qui ne respecte pas sa quarantaine. En revanche, l'Allemagne n'ouvre pas des camps pour tous les malades du Covid-19, mais certains Länder ont bien prévu des mesures d'enfermement pour ceux qui, à plusieurs reprises, ne respecteraient pas leur quarantaine.