Vrai ou Fake : des drones de la préfecture de police ont-ils survolés des manifestations ?

Sur Twitter, La Quadrature du net a interpellé la préfecture de police à propos d'images de drones aperçues lors de rassemblements à Paris. "On a vu un drone survoler la manifestation contre les violences policières hier. Pouvez-vous confirmer qu'il ne s'agit pas du vôtre et que vous respectez bien l'interdiction imposée par le Conseil d'Etat ?", lance-t-elle. Sur des images du 2 juin, on voit un drone lors d'un rassemblement avec le collectif Vérité pour Adama. Le 13 juin, lors d'un autre rassemblement du collectif, une journaliste de Mediapart a aussi pris une photo un drone. Quel cadre légal ?A qui appartiennent-ils alors ? La préfecture de police ? Elle n'a pas boulu répondre à nos questions. Mais l'origine d'un des engins volants a été trouvée. Début juin, des images ont été partagées par le collectif Vérité pour Adama. Elles ont été tournées alors par un sympathisant du mouvement, qui a confirmé. C'est aussi lui qui a filmé les images du 13 juin place de la République. Est-ce légal ? Pour des civils, c'est interdit. Pour les forces de l'ordre, c'est plus compliqué, mais une décision du Conseil d'Etat a changé les choses pendant le confinement. Néanmoins, il n'y a pas de cadre juridique spécifique. Le ministère de l'Intérieur dit se conformer à la décision du Conseil d'Etat.