VRAI OU FAKE. Covid-19 : Monaco est-il responsable du taux d'incidence élevé des Alpes-Maritimes ?

franceinfo
·1 min de lecture

Un taux d'incidence de nouveau élevé dans les Alpes-Maritimes. Avec 358,3 personnes contaminées par le virus du Covid-19 pour 100 000 habitants, entre le 29 décembre et le 4 janvier, le département affiche le pire score national actuel. Une situation à laquelle la principauté voisine de Monaco ne serait pas étrangère, a accusé le maire de Nice, Christian Estrosi, le 6 janvier, dans Libération : "Vous avez, à 20 kilomètres de Nice, un Etat dont les commerces et les restaurants sont ouverts et les gens se disent : on va aller prendre du bon temps." La présidente LR de la région Ile-de-France, Valérie Pécresse, interrogée le lendemain sur franceinfo, a repris l'accusation à son compte : "A Nice, ce sont les transferts entre Monaco et Nice qui sont source de contamination." Est-ce vraiment le cas ?

Pendant les fêtes, le Rocher est en effet devenu une destination privilégiée. Les restaurants y sont ouverts, comme les casinos et les salles de spectacle. Une aubaine, alors que ces lieux restent fermés en France jusqu'à la fin du mois de janvier au moins.

Un tour de vis à Monaco

Outre un contrôle renforcé des établissements, un protocole sanitaire a été mis en place par le gouvernement monégasque depuis le 1er novembre pour encadrer leur activité : distance de 1,5 mètre entre chaque table, limite de six convives, mange-debout et canapés (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi