"Je la voyais différente" : Hélène de Fougerolles se livre sur l'enfance de sa fille autiste

·1 min de lecture

Pour la sortie de son livre autobiographique T'inquiète pas, maman, ça va aller, le 24 février (éditions Fayard), l'actrice et désormais autrice Hélène de Fougerolles a ouvert son cœur dans Il n'y a pas qu'une vie dans la vie sur Europe 1. Elle a raconté les difficultés à accepter les troubles du spectre autistique (TSA) de sa fille Shana, en raison d'une mauvaise prise en charge par des médecins et psychologues qui ont considéré qu'elle était une "mauvaise mère" responsable des troubles de son enfant. "Je ne veux surtout pas faire pitié avec ce livre. J'aimerais que les gens ferment ce livre en se disant 'elle a de la chance d'avoir une enfant comme ça'. (…) Aujourd'hui, je peux dire que c'est une immense aventure", a-t-elle expliqué au micro d'Isabelle Morizet.

"On m'a dit qu'elle était handicapée mentale"

L'actrice raconte avoir eu du mal au départ à admettre la différence de sa fille Shana, atteinte de TSA et aujourd'hui âgée de 17 ans, ayant entraîné "dix ans de déni". "Je voyais qu'elle était un peu différente parce qu'il y avait plein de petites choses, par exemple, il ne fallait pas marcher en dehors des bandes blanches quand on était dans la rue, elle n'était pas très curieuse, n'allait pas aller tout toucher. (…) Mais ce qui était particulier, c'est que tout le monde m'a demandé d'aller consulter parce qu'elle n'allait pas bien. Mais elle allait très, très bien ! Elle n'a jamais été malade, elle était en pleine forme. C'est juste qu'elle ne parlait pas", déplo...


Lire la suite sur Europe1