Des voyageurs chinois outrés de devoir porter un badge jaune à leur arrivée en Corée du Sud

© Weibo @shazhouyue / Video Sina

Des images montrant des touristes chinois porter un badge jaune autour du cou à leur arrivée en Corée du Sud ont suscité la polémique sur les réseaux sociaux chinois, parmi d’autres accusations de discriminations liées aux restrictions Covid-19. Ces "badges jaunes" ne sont néanmoins pas nouveaux dans le protocole de l'aéroport sud-coréen d'Incheon.

Face à l’envolée des cas de Covid-19 en Chine, plusieurs pays ont imposé de nouveaux protocoles sanitaires et restrictions. Parmi eux, la Corée du Sud voisine a été fortement critiquée sur les réseaux sociaux chinois, et même accusée de discrimination.

En cause, le fait que le pays demande depuis début janvier un test PCR au départ et à l'arrivée pour les voyageurs en provenance de Chine. Les personnes testées positives doivent ensuite se rendre dans un centre de quarantaine. Une mesure qui ne s’applique qu’aux voyageurs en provenance de Chine. Dans un contexte où les Chinois peuvent voyager plus facilement avec la fin des restrictions dans le pays et à l’approche de la grande période de vacances du Nouvel An lunaire, le sujet fait particulièrement polémique. Mais la colère des usagers chinois s’est particulièrement accrue après la parution d’une publication qui a largement circulé sur Weibo (équivalent chinois de Twitter) à partir du 10 janvier et de plusieurs images montrant leurs compatriotes à l’aéroport d’Incheon, près de Séoul, avec un badge jaune autour du cou.

D’autres images où l’on peut voir des voyageurs portant les mêmes badges jaunes autour du cou ont circulé sur Weibo, Douyin (équivalent de TikTok en Chine) et autres réseaux sociaux, blogs et médias chinois.

Certains internautes chinois ont d’ailleurs montré des badges d’autres couleurs.


Lire la suite sur Les Observateurs - France 24