Voyage en avion : l'idée d'un "passeport Covid" prend son envol

Par LePoint.fr
·1 min de lecture
Le trafic aérien mondial a chuté en raison de l'épidémie de coronavirus. (illustration)
Le trafic aérien mondial a chuté en raison de l'épidémie de coronavirus. (illustration)

Près de 170 aéroports embrassent l'idée du « passeport sanitaire numérique » AOK Pass promu par une entreprise suisse privée, rapporte « Le Temps ».

Suppressions massives d'emplois, chute drastique de la fréquentation des lignes aériennes? L'année 2020 est à marquer d'une pierre noire pour le monde de l'aviation civile. Avec le coronavirus et les multiples restrictions pesant sur les voyages internationaux, l'avenir est bien incertain. Comment favoriser une reprise des voyages, qu'ils soient liés au tourisme ou aux affaires ? Comme le souligne Le Temps, une entreprise pourrait bien posséder un début de réponse à cette question. La solution ? AOK Pass, un passeport sanitaire numérique, qu'un nombre important d'aéroports appellent déjà de leurs v?ux.

Pour obtenir ce précieux sésame, les voyageurs devraient évidemment justifier d'un test Covid-19 négatif réalisé avant le départ. Le concept, imaginé par une start-up basée à Singapour, est désormais promu par la Société générale de surveillance (SGS) en Suisse. L'idée est de dépister de façon systématique les passagers avant le décollage de l'avion. Le résultat figure ensuite sur le passeport sanitaire numérique. Guy Escarfail, vice-président innovation et engagement, estime que cette méthode permettrait « d'assurer que les autres passagers sont aussi négatifs au Covid », mais aussi qu'un voyageur puisse « sortir librement à l'arrivée ». SGS estime que la reprise des voyages internationaux est « indispensable pour relancer l'économie mondiale ». L'idée est déjà bien avancée, puisque 170 aéroports s'apprêtent à reconnaître le document. Une liste incluant des [...] Lire la suite

Ce contenu peut également vous intéresser :