Voyage au centre de la mémoire (France 2) Faustine Bollaert : "Alzheimer est une maladie qui fait peur"

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·1 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Pour Voyage au centre de la mémoire, vous êtes allée à la rencontre de personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer. Qu’est-ce qui vous a frappée chez elles ?

Faustine Bollaert : J’ai été surprise et bouleversée par leur acceptation, et par la vie qu’elles continuent d’avoir malgré leur désorientation. Une vie décente et aimante. Je précise que je n’ai pas rencontré de malades à un stade avancé. Et Alzheimer est, bien entendu, une maladie d’une rare violence, mais j’ai trouvé chez elles de la douceur. J’ai surtout été frappée par la grande souffrance des aidants, des familles − leurs larmes, les difficultés −, et leur peur absolue d’être oubliées.

C’est une maladie difficile à regarder en face…

Le nombre de malades dans le monde explose chaque année. Aujourd’hui, on a tous quelqu’un de concerné dans notre entourage. Ce sera la grande maladie du siècle, beaucoup de gens attendent des réponses avec cette émission. Oui, c’est une maladie qui fait peur.

À lire également

M. Pokora raconte le jour où il s’est aperçu que son grand-père atteint d’Alzheimer ne le reconnaissait plus

Cette maladie vous fait peur à vous aussi ? Vous êtes-vous projetée durant le tournage ... Lire la suite sur Télé 7 Jours

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles