Vous passez des heures assis ? Boire du café réduirait votre risque de décès

Selon une étude chinoise, boire du café, à raison de deux ou trois tasses par jour, pourrait contrer les dommages liés à la sédentarité professionnelle et à l’inactivité physique.

weight loss, hypertension therapy, diabetes, sedentary, medical concept. fat obese woman watching advertisement on tv and use remote controller

La sédentarité et certaines situations comme le télétravail nous obligent parfois à rester assis de longues heures pendant la journée, un phénomène qui peut avoir de lourdes conséquences sur notre organisme. Mais à en croire une toute nouvelle étude, ces effets-là pourraient être contrés par la consommation de café. Concrètement, les personnes qui passeraient au moins six heures par jour assises et qui en consommeraient auraient 1,58 fois moins de risques de mourir, quelle qu’en soit la cause, que celles qui n’en consomment pas.

Menée par des chercheurs de l'Université Soochow en Chine et publiée dans BMC Public Health, cette étude est la première du genre et a révélé que la consommation de café semblait offrir une protection contre les effets négatifs sur la santé d'une position assise prolongée chaque jour, notamment les maladies cardiaques, le diabète et les accidents vasculaires cérébraux. Comme ils l’ont expliqué, n’importe quelle quantité de café réduirait le risque mais deux à trois tasses par jour suffiraient.

VIDÉO - Carnet de Santé - Dr Christian Recchia : "Quand vous êtes au-delà de trois cafés par jour, les problèmes commencent"

Cette recherche fait suite à des études antérieures qui suggéraient que la caféine dans le sang réduisait le risque de développer un diabète de type 2 ou une maladie cardiaque. Elles avaient révélé que le café contenait des antioxydants qui pouvaient réduire l'inflammation. "Le café est riche en substances bioactives, et il est de plus en plus évident qu'il peut réduire la mortalité due aux maladies chroniques grâce à ses puissantes propriétés", ont expliqué les auteurs de l’étude.

Désormais, les chercheurs affirment que des études supplémentaires sont nécessaires pour comprendre comment et pourquoi le café pourrait réduire les risques associés à un mode de vie sédentaire.

À LIRE AUSSI >> Pourquoi le prix du café explose (et ce n’est qu’un début) ?

À noter que près de "95% de la population française adulte est exposée à un risque de détérioration de la santé par manque d’activité physique ou un temps trop long passé assis", selon une étude de l'Agence nationale de sécurité sanitaire de l'alimentation, de l'environnement et du travail (Anses) publiée en 2022.