Vous avez tout le temps faim ? La science a (enfin) une explication

Johanna Amselem
·2 min de lecture

Au Royaume-Uni, des chercheurs ont découvert que ceux dont la glycémie baisse fortement ont davantage faim et prennent plus de poids.

Même après un repas copieux, certains ont rapidement faim. Ces mêmes personnes éprouvent également des difficultés à perdre quelques kilos. Selon une nouvelle recherche, une baisse brutale de la glycémie peut expliquer ce phénomène. En effet, de nouvelles recherches montrent que les personnes qui subissent de fortes baisses de glycémie, plusieurs heures après avoir mangé, finissent par avoir plus faim. Ils consomment également des centaines de calories de plus pendant la journée que les autres, des conclusions publiées dans Nature Metabolism.

Les chercheurs du King's College de Londres ont découvert pourquoi certaines personnes ont du mal à perdre du poids, même avec des régimes caloriques contrôlés. Ils ont recueilli des données de 1 070 personnes afin de déterminer leurs réactions glycémiques après avoir mangé des petits déjeuners et des repas librement choisis sur une période de deux semaines. Les petits déjeuners standards étaient composés de muffins contenant la même quantité de calories mais dont la composition variait en termes de glucides, de protéines, de matières grasses et de fibres. Les participants ont également effectué un test de réponse glycémique à jeun pour mesurer la manière dont leur corps traite le sucre. Les participants portaient des glucomètres en continu pour mesurer la glycémie pendant toute la durée de l'étude. 

VIDÉO - Carnet de Santé - Dr Christian Recchia : "Les pates trop cuites, ça fait grossir et c’est mauvais pour la santé. Il faut les jeter"

75 calories supplémentaires

Après avoir analysé les données, l'équipe a remarqué que certaines personnes ont connu des "creux de sucre" importants 2 à 4 heures après ce pic initial où le taux de sucre dans le sang est tombé rapidement en dessous de la valeur de référence avant de remonter. Les chercheurs ont constaté que ceux qui consommaient de grandes quantités de sucre avaient une faim accrue de 9 %. Ils et attendaient en moyenne une demi-heure de moins avant leur prochain repas.

Ces derniers ont également consommé 75 calories de plus dans les 3-4 heures après le petit-déjeuner et environ 312 calories de plus pendant toute la journée. "On soupçonne depuis longtemps que la glycémie joue un rôle important dans le contrôle de la faim, mais les résultats d'études précédentes n'ont pas été concluants. Nous avons maintenant montré que les baisses de glycémie sont un meilleur prédicteur de la faim et de l'apport calorique que le pic de glycémie après avoir mangé, ce qui change la manière dont nous pensons à la relation entre la glycémie et la nourriture que nous mangeons", a résumé le Dr Sarah Berry du King's College de Londres. Des résultats qui, pour le Pr Ana Valdes de la Faculté de médecine de l'Université de Nottingham, aideront certaines personnes à comprendre pourquoi elles perdent difficilement du poids.

Ce contenu pourrait également vous intéresser :