Vous auriez pu échapper à un T-Rex qui marche selon cette étude

Quang Pham
·1 min de lecture
Le tyrannosaurus rex possèdait une queue flexible , essentielle pour ses déplacements. (Photo: ROGER HARRIS via Getty Images/Science Photo Libra)
Le tyrannosaurus rex possèdait une queue flexible , essentielle pour ses déplacements. (Photo: ROGER HARRIS via Getty Images/Science Photo Libra)

TYRANNOSAURE - Dans le film “Jurassic Park”, les héros du film parviennent à échapper in extremis à la poursuite d’un tyrannosaure grâce à la rapidité de leur jeep. À l’époque de la sortie du film en 1993, les scientifiques mettaient en doute le fait qu’un tyrannosaure rex puisse être assez rapide pour poursuivre une voiture à pleine vitesse. Une étude de chercheurs de l’Université Libre d’Amsterdam parue dans la revue Royal Society Open Science le 21 avril suggère que le roi des prédateurs du Crétacé pouvait être bien plus lent, du moins lorsqu’il marchait.

La vitesse de marche d’un T-rex ne s’élèverait qu’à environ 5 kilomètres par heure, soit la vitesse moyenne de marche d’un humain, d’après les auteurs de l’étude interrogés par Live Science.

La vitesse de marche d’un T-rex a fait l’objet de plusieurs études scientifiques. Certains chercheurs avancent que le prédateur pouvait atteindre entre 7 et 10 kilomètres par heure en marchant.

Les chercheurs ont calculé la vitesse de marche d'un tyrannosaure en modélisant les mouvements de sa queue. (Photo: Rick Stikkelorum, Arthur Ulmann, Pasha van Bijlert)
Les chercheurs ont calculé la vitesse de marche d'un tyrannosaure en modélisant les mouvements de sa queue. (Photo: Rick Stikkelorum, Arthur Ulmann, Pasha van Bijlert)

Queue flexible

Pour leur recherche, les chercheurs de l’Université Libre d’Amsterdam ont étudié le rôle joué par la flexibilité de la queue du tyrannosaure dans ses déplacements. “La queue joue le rôle contrepoids et produit également la force nécessaire pour mouvoir le corps en avant” en remuant verticalement, explique Pasha Van Bijlert, co-auteur de l’étude. Une manière de se mouvoir propre aux dinosaures: “aucun animal vivant ne possède aujourd’hui cette capacité” précise Van Biljert.

En modélisant le rythme de balancement de la queue d’un T-Rex, les che...

Cet article a été initialement publié sur Le HuffPost et a été actualisé.