Je voulais juste rentrer chez moi (France 2) - Yves Rénier : "Je veux que ceux qui pensent encore que Patrick Dils est coupable voient ce film"

·1 min de lecture

Au fil du temps et des aventures du commissaire Moulin, Yves Rénier s’est forgé une image de héros solide et buriné, tel un Clint Eastwood ! Et, comme lui, il est devenu un réalisateur engagé. Après avoir adapté les autobiographies de Véronique Vasseur, ancien médecin de prison, et de Martine Monteil, ex-chef de la brigade criminelle, il s’est intéressé à celle de Patrick Dils, Je voulais juste rentrer chez moi (Michel Lafon). L’histoire de ce jeune homme qui a passé quinze ans en prison pour le meurtre de deux enfants avant d’être acquitté l’a bouleversé : "Les maladresses et les erreurs de l’enquête, comme la destruction des éléments qui auraient permis d’innocenter Patrick m’ont scotché. On sent que les policiers tenaient leur coupable et ne voulaient pas en démordre. Rendez-vous compte, l’inspecteur Varlet, chargé de l’affaire, soutient, encore sûr aujourd’hui, que Dils est coupable, et la famille d’une des victimes aussi. Moi, ce film… " Sa voix s’étrangle, et Yves Rénier, lors de cette présentation à la presse, étouffe un sanglot.

À lire également

Le monsieur d'en face (Gulli) - Yves Rénier : "J'ai voulu casser l’image de macho du commissaire Moulin"

Julian Bugier, venu évoquer le débat ... Lire la suite sur Télé 7 Jours

A lire aussi