Votre enfant a avalé une pile bouton ? Vous devez agir vite, chaque minute compte

Présentes dans de nombreux objets du quotidien, les piles bouton représentent un véritable danger pour les enfants lorsqu’elles sont ingérées. D’où l’importance d’agir sans délai.

Small battery

On le sait, les petits ont souvent tendance à jouer avec n’importe quoi et à porter de nombreux objets à la bouche. S’il s’agit d’une étape normale du développement chez l’enfant, ces comportements peuvent présenter des risques. En effet, chaque année, ils sont plus de 1 000 à ingérer une pile bouton par accident, ces petites piles plates et rondes que l’on retrouve dans de nombreux objets du quotidien (télécommandes, clés de voiture, thermomètres, montres, appareils photos, calculatrices, balances de cuisine, etc.). Des ingestions qui peuvent avoir des conséquences graves, parfois mortelles, surtout si elles passent inaperçues.

Concrètement, l’ingestion d’une pile bouton représente un danger grave car elle peut se bloquer dans l’œsophage. Elle entraîne alors, dès les deux premières heures, la formation de brûlures internes œsophagiennes très profondes dues à la libération de substances toxiques, et pouvant aboutir au décès.

“Contrairement à ce que l’on pourrait croire, dans la majorité des cas, avaler une pile bouton ne va pas couper la respiration de l’enfant. Le risque majeur est que la pile se bloque dans l’œsophage et provoque des brûlures internes pouvant être mortelles. Même si vous n’êtes pas sûr que l’enfant ait avalé une pile bouton, contactez immédiatement un centre antipoison ou le 15. Il s’agit d’une urgence vitale”, a expliqué Magalie Labadie, médecin toxicologue au centre antipoison du CHU de Bordeaux.

VIDÉO - Carnet de Santé - Dr Christian Recchia : "300 enfants de moins de 10 ans meurent chaque année à cause de ça. C’est inadmissible"

Comme elle l’a rappelé, chaque minute compte. Dans ces cas-là, il est recommandé de ne donner ni à manger ni à boire à l’enfant et de ne pas tenter de le faire vomir. Il est également important de conserver l’emballage ou l’objet qui contenait la pile bouton afin de le montrer au médecin. Enfin, pour multiplier les chances de survie, le diagnostic doit être posé et le traitement administré dans un délai maximal de deux heures.

À LIRE AUSSI >> Son bébé meurt après avoir avalé un jouet, elle émet un sérieux avertissement

Toutefois, afin d’éviter ces accidents et cette panique qui en découle, certains comportements sont à adopter. Sur son site Internet, l’Anses recommande de conserver les piles bouton hors de portée des enfants, y compris si elles sont usagées ; de privilégier l’achat d’appareils dont le compartiment à piles est sécurisé (présence d’une vis ou nécessité d’accomplir deux manœuvres indépendantes pour l’ouvrir). Mais aussi de privilégier l’achat de piles bouton neuves vendues avec des emballages sécurisés. À noter que les enfants les plus à risque de complications sont ceux de moins de 5 ans mais aussi ceux ayant ingéré une pile de diamètre égal ou supérieur à 15 mm.