Votez Ben Yedder 2018 !

EQUIPE DE FRANCE – Jeudi, Didier Deschamps révèlera sa dernière liste avant celle des 23 sélectionnés pour la Coupe du Monde, en mai. Et Wissam Ben Yedder mérite d’avoir la chance de se montrer pour la première fois sous le maillot bleu.

C’est ce qui s’appelle avoir le sens du timing. Sur le terrain, d’abord : appel dans la profondeur, contrôle, une touche pour maintenir Eric Bailly à distance et se mettre en position, frappe au ras du poteau de David De Gea. Six minutes plus tard, autre talent : l’attention sur le ballon, un pas en arrière pour se défaire d’Ashley Young et une tête placée sous la barre qui élimine Manchester United. Mais aussi un doublé au bon moment quand, dans les coulisses, les derniers ajustements sont décidés par le staff de l’équipe de France à deux jours de l’annonce des 23 qui affronteront la Colombie et la Russie, fin mars. Placé à l’approche du sprint final, Wissam Ben Yedder à un vrai bon coup à jouer. Voici pourquoi.

Des chiffres et trois lettres
Évidemment, un doublé – même décisif en Ligue des champions, à Old Trafford, face à l’un des meilleurs portiers du monde – ne peut suffire à intégrer l’attaque nationale à lui seul. Sauf que ce doublé s’inscrit dans des performances de haut niveau, et surtout constantes. En vrac : huit buts en sept sorties européennes cette saison (hors barrages, deux pions) ; deuxième meilleur buteur de la compétition derrière l’intouchable Cristiano Ronaldo ; meilleur buteur tricolore dans une même édition de C1 depuis David Trezeguet en 2001-2002 ; dix buts en… 12 matchs de Ligue des champions en comptant la saison passée ; un but européen toutes les 63 minutes cette saison.

Si les stats ont leurs limites, il reste que, pour un potentiel remplaçant bleu, une telle efficacité au plus haut niveau (et la confiance qui va avec) doit être un argument majeur en vue d’une sélection. En somme, Ben Yedder montre qu’il sait faire basculer un match en très peu de temps. Soit exactement ce qu’on peut attendre de l’ancien Toulousain en Russie. D’autant que ce n’est pas nouveau : depuis bientôt six saisons (quatre au TFC, seconde en cours à Séville), WBY tourne à une moyenne d’un but tous les deux matchs environ. Métronome.


Deschamps et des choix
Et puis il y a le tableau noir. Les choix de Deschamps, ses associations, ses circuits favoris. Jamais sélectionné en A (trois petites apparitions en Espoirs), l’ancien de l’équipe de France de futsal a pourtant une vraie différence à faire valoir : sa polyvalence. S’il ne peut prétendre aux côtés (pour lesquels se battront les Coman, Dembélé, Martial, Thauvin, Payet ou Lemar), Ben Yedder a pour lui une technique au-dessus du lot associée à un redoutable sens du but. Résultat, malgré son petit 1,70 m, il peut évoluer seul en pointe (Manchester United l’a constaté) ou en duo. Capable de combiner comme de terminer, Wissam Ben Yedder peut tout faire.


Reste la principale interrogation : la concurrence. Didier Deschamps a prévenu, dans une interview donnée à L’Equipe d’Estelle : «  Il y a beaucoup de monde chez les Bleus, beaucoup seront déçus et resteront chez eux. » Sauf que là aussi, le buteur de 27 ans a une vraie carte à jouer, en particulier pour le prochain rassemblement. Si Griezmann, Giroud et Mbappé sont assurés, sauf coup dur, d’être présents en Russie, et Benzema quasi sûr de ne pas y aller, il reste une ou deux places à prendre. Jusqu’à aujourd’hui, le choix se tournait vers Fekir, Lacazette ou Gameiro. Les deux premiers étaient de la dernière liste, le troisième a pour lui d’évoluer avec Griezmann au quotidien. Mais les trois sont aussi blessés actuellement et seul Fekir est plus efficace que Ben Yedder cette saison. C’est peut-être avec le Lyonnais que tout se jouera pour le natif de Sarcelles. Gabarit, technique, finition, les deux joueurs multiplient les points communs. Et si Fekir a un wagon d’avance, Ben Yedder a « donné une bonne réponse, hier soir : on est en quarts de la Ligue des Champions, on entre dans l’histoire du club. » Tout simplement. Suffisant pour faire décoller son histoire avec les Bleus ?



____________________________________________________

Téléchargez l’App Yahoo Sport