Vote. Pays catholique, le Portugal légalise l’euthanasie en pleine crise sanitaire

Courrier international (Paris)
·2 min de lecture

Les députés portugais ont approuvé hier une loi autorisant “la mort médicalement assistée”. À l’instar du patron de l’hebdomadaire Visão, certains dans le pays regrettent que ce vote, pourtant attendu et largement favorable, soit intervenu au pire moment de l’épidémie de coronavirus.

Pas de gros titres, encore moins de unes de journaux sur le sujet. La presse portugaise a discrètement accueilli ce matin la décision du Parlement, hier, d’approuver la légalisation de l’euthanasie. Un sujet pourtant l’objet d’un intense débat depuis des années dans ce pays catholique, le quatrième en Europe à autoriser la mort médicalement assistée, après les Pays-Bas, le Luxembourg et la Belgique.

À lire aussi: Société. Euthanasie : le Portugal s’apprête à “franchir une ligne jusqu’ici inviolable”

Deux raisons à cela : d’abord, le vote largement favorable des députés (136 voix pour, 78 contre et 4 abstentions) était attendu. Le texte présenté hier était un condensé de cinq propositions de loi d’euthanasie préalablement approuvées il y a un an. Mais surtout, ce vote est intervenu dans un contexte d’urgence sanitaire qui mobilise largement les médias et les politiques depuis un mois.

Peu de marge de manœuvre pour le président catholique

“L’approbation de la grande majorité des députés laisse peu de marge de manœuvre à Marcelo Rebelo de Sousa”, constate ce matin le Diário de Notícias. Le président de la République, catholique pratiquant, dispose en effet d’une semaine pour décider s’il promulgue le texte, le porte devant la Cour constitutionnelle ou exerce son droit de veto, lequel obligerait le Parlement à examiner une nouvelle fois le texte.

À lire aussi: Politique. Portugal : le président sortant Marcelo Rebelo de Sousa réélu dès le premier tour

“Le Parti

[...] Lire la suite sur Courrier international

À lire aussi :