Vote au Congrès, manifestation : la dernière croisade de Donald Trump à Washington

·1 min de lecture

C'est une croisade vouée à l'échec que s'apprêtent à livrer Donald Trump et certains de ses plus fervents supporters. Mercredi, alors que le Congrès devra entériner la victoire de Joe Biden, des élus républicains comptent s'opposer aux résultats dans au moins six Etats-clés, selon l'un des meneurs de cette fronde institutionnelle, le représentant d'Alabama Mo Brooks : le Michigan, le Wisconsin, la Pennsylvanie, la Géorgie, l'Arizona et le Nevada. Comme Donald Trump, ces républicains dénoncent des fraudes que personne n'a encore pu prouver. La justice a d'ailleurs rejeté la quasi-totalité des plaintes déposées depuis le scrutin.

Une stratégie vouée à l'échec

Sous l'égide du vice-président Mike Pence, aussi président du Sénat, les deux chambres se réuniront à 13 heures, heure locale, pour dépouiller les bulletins de vote des grands électeurs. Traditionnellement, ce processus prend une demi-heure environ, mais ce ne sera vraisemblablement pas le cas cette année. Comme l'autorise la loi, les élus du Congrès peuvent s'opposer au résultat de chaque Etat par écrit. Si au moins un représentant et un sénateur soutiennent cette démarche, les deux chambres se réunissent alors séparément pour débattre et voter dans un temps imparti de deux heures maximum.

Pour qu'un résultat soit rejeté, il faut que les deux chambres soutiennent cette initiative. Or la Chambre des représentants est à majorité démocrate et pourra faire barrage à toutes les tentatives d'obstruction. De plus, certains élus ...


Lire la suite sur LeJDD