Vote dans une église, "abstention" de Lassalle... Ces votes du second tour de la présidentielle annulés

Des milliers de votes ont été annulés par le Conseil constitutionnel lors du second tour de l'élection présidentielle en raison d'irrégularités.

Des bureaux de vote fâchés avec les règles électorales. Ce mercredi, le Conseil constitutionnel a proclamé officiellement Emmanuel Macron président de la République. Cependant, si l'élection s'est passée sans accroc majeur, des petits incidents ont eu lieu dans quelques bureaux de vote, conduisant à l'annulation de votes.

Parmi les cas les plus insolites, on retrouve notamment Lourdios-Ichère, commune de Jean Lassalle. En effet, le Conseil constitutionnel a jugé que la vidéo publiée sur les réseaux sociaux dans laquelle il justifie et met en scène son abstention était de nature à altérer la sincérité du scrutin. Les 90 votes exprimés sur place ont donc été annulés.

À Cizancourt, dans la Somme, le vote a été organisé dans une église et le confessionnal a servi d'isoloir. Or, choisir un lieu de culte pour organiser le scrutin est interdit par la règle électorale, ce qui a donné lieu à l'annulation des 25 suffrages exprimés sur place.

0,05% des suffrages exprimés

Les autres cas d'annulation concernent avant tout des points de règles du code électoral enfreints lors de contrôles. Dans 13 bureaux de vote, c'est l'absence ou le manque de membres du bureau de vote qui a entraîné la décision. Dans d'autres localités, la pièce d'identité n'était pas demandée aux électeurs, l'accès au bureau de vote a été refusé au contrôleur ou il a été demandé aux votants de signer la feuille d'émargement avant de glisser le bulletin dans l'urne, contrairement à ce qui est réglementaire.

Dans quelques bureaux de vote, ce sont des comportements favorisant les risques de fraudes qui ont été sanctionnés, comme le fait de ne pas avoir verrouillé l'urne. À la Salvetat-Saint-Gilles, en Haute-Garonne, le bureau centralisateur a modifié les résultats d'un bureau de vote sans justifier sa décision.

En tout, environ 20.000 votes ont été annulés par le Conseil constitutionnel. Un chiffre important, mais qui ne remet pas en cause le résultat final de l'élection présidentielle. En effet, ces votes annulés pèsent environ 0,05% des suffrages exprimés dimanche dernier.

Article original publié sur BFMTV.com

VIDÉO - Jean-Michel Aphatie décrypte les 3 symboles cachés derrière la mise en scène de l’arrivée de Macron au Champ de mars

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles