Vosges : quand un nouveau fromage naît du confinement

Voici l'histoire d'un produit dont l'histoire est au moins aussi originale que celle de la tarte tatin, née d'une erreur accidentelle. Dans les Vosges, à Saulxures-sur-Moselotte, un fromage a été oublié dans une cave pendant le confinement et le résultat final s'avère excellent. "Pendant le confinement, les vaches, on continue à les traire", explique Lionel Vaxelaire, de la Ferme du Petit gravier La réserve de lait est alors importante dans la ferme et les éleveurs ont du mal à l'écouler. Ils se décident alors de se tourner vers la livraison de fromage déjà affiné, mais délaissent un lot de munsters dans la cave. "Après quatre semaines d'isolement dans la cave, sans lavage, ça a développé une croûte tachetée et un peu différente de ce qu'on a déjà", dévoile Laura Vaxelaire. Un public conquis, une production limitée Normalement, pour obtenir du munster, il faut laver et retourner le fromage tous les deux jours. L'oubli a fait développer le fromage différemment, et son nom est alors devenu une évidence : le confiné. "Il a subi le même traitement que nous, isolé dans son coin", sourit la productrice. Cette curiosité est venue en magasin et a trouvé son public. "Il est plus doux, il est moins salé, et il est peut-être un peu plus ferme", indique une habituée. Le succès est tel que la liste d'attente s'allonge dans la vallée pour en commander. La production est limitée à une soixantaine de formages par semaine.