Que vont faire les Emirats arabes unis avec 80 Rafale ?

·1 min de lecture

La France a signé ce vendredi un accord avec les Emirats arabes unis pour l'achat de 80 rafales et de 12 hélicoptères Caracal. "Il s'agit d'un aboutissement majeur du partenariat stratégique entre les deux pays", s'est félicitée la présidence française dans un communiqué. Mais au-delà de la bonne nouvelle pour l'industrie française, est-ce de bon augure pour l'équilibre stratégique d'une région sous très haute tension ? Que vont faire les Emirats arabes unis, pays autoritaire et non-démocratique, de ces 80 avions de combat ? Eléments de réponse avec Sébastien Boussois, docteur en Sciences politiques et spécialiste des Emirats.

>> LIRE AUSSI - Rafale : Macron dans le Golfe, une visite aux enjeux importants

"D'un côté, c'est une victoire pour la France, qui se retrouve avec ce contrat qui représente la moitié des contrats des sous-marins. D'un autre côté, il faut se demander ce qu'on va faire de ces armes", a-t-il expliqué au micro d'Europe 1. "C'est peut-être le bémol de cette affaire. Les Emirats s'inscrivent depuis des années dans une logique de remodelage du Moyen-Orient à leur image. C'est à dire d'imposer des régimes d'un côté et de l'autre côté de participer à des conflits."

Un rôle "extrêmement déstabilisateur"

L'implication des Emirats dans la guerre menée par l'Arabie saoudite au Yémen est ainsi régulièrement pointée du doigt par les associations humanitaires, et ce depuis plusieurs années.

La France a toujours eu de bonnes relations avec les Emirats. L'armée fra...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles