Amélie Mauresmo, la boss du tennis

·1 min de lecture
Jack Tribeca / Bestimage

Amélie Mauresmo succède à Guy Forget à la tête de Roland-Garros.

Ce n’est ni sur les courts, ni en tant qu’entraîneuse mais avec la casquette de directrice qu’Amélie Mauresmo endossera son nouveau rôle. Au début du mois de décembre, l’ancienne numéro un mondiale a été nommée à la tête de Roland-Garros pour succéder à Guy Forget.

Lire aussi: Amélie Mauresmo a 40 ans : retour sur un parcours hors-norme

À 42 ans, elle devient la première femme à diriger ce Grand Chelem parisien. Celle qui a commencé le tennis en regardant Yannick Noah remporter le tournoi en 1983 s’est engagée pour un contrat de trois années. Premier rendez-vous en mai prochain à la porte d’Auteuil.


Retrouvez cet article sur Paris Match

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles