Éric Zemmour, l’invité surprise

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·1 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

L'ancien éditorialiste se voit déjà au 2e tour de la présidentielle face à Emmanuel Macron. 

Il en rêve et n’en démord pas : Éric Zemmour est persuadé qu’il affrontera Emmanuel Macron au second tour de la présidentielle. L’ancienne plume du « Figaro » est incontestablement la révélation politique de 2021. À part « Valeurs actuelles », aucun média n’évoquait sa candidature au début de l’année et personne ne l’imaginait surgir et bousculer le paysage politique. Éric Zemmour, 63 ans, candidat sans parti et sans soutien, a déjoué tous les pronostics.

Lire aussi:«Adieu Macron» pour Zemmour, «année cruciale» pour Le Pen : les voeux des candidats à l'Elysée

L’éditorialiste vedette de CNews est monté à 19 % dans un sondage avant de redescendre à 12-13 %. « J’ai posé et imposé mon sujet, celui de l’identité de la France, du grand remplacement. Je suis le seul capable de rassembler le RN et LR », confie-t-il. À Villepinte, il a prouvé en réunissant plus de 12 000 supporteurs que sa candidature pèsera sur la présidentielle. Convaincu que la France vit une « seconde guerre d’Algérie au cœur de son territoire », il va marteler ce même thème et réclamer des débats télé contre Valérie Pécresse et Marine Le Pen, certain de pouvoir les devancer le 10 avril prochain.


Retrouvez cet article sur Paris Match

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles