Rachat des chantiers de l'Atlantique : le gouvernement accorde un mois de plus à Fincantieri

·1 min de lecture

Quel sera le sort des chantiers de l’Atlantique de Saint-Nazaire ? Le gouvernement français a accordé à l'italien Fincantieri une cinquième prolongation d'un mois pour finaliser le rachat des Chantiers de l'Atlantique, a annoncé mercredi le ministère de l'Économie, alors que l'offre expirait fin 2020. "Le gouvernement français propose à Fincantieri la prolongation de l'accord de vente et d'achat pour une nouvelle durée d'un mois", selon un message du ministère reçu par l'AFP. La Commission européenne réclame à Fincantieri des informations dans le cadre d'une enquête, tandis que l'entreprise italienne affirme de son côté avoir déjà fait tout ce qu'elle doit et peut faire pour cette acquisition.

Le projet de cession de ce fleuron français de la construction navale devait être finalisé avant jeudi soir, à minuit. Cela fait trois ans que l’entreprise italienne Fincantieri est annoncée comme repreneuse, mais à quelques heures du gong, l'avenir des chantiers s'est à nouveau figé. Le délai avait déjà été repoussé à quatre reprises. 

>> Retrouvez tous les journaux de la rédaction d'Europe 1 en replay et en podcast ici

Quelques élus et syndicats contre la reprise

Plusieurs protagonistes à Saint-Nazaire n'auraient pas été hostiles à l'abandon pur et simple de la transaction. Les syndicats d'abord, notamment Force Ouvrière (FO), farouchement hostiles depuis le début à la prise de contrôle de l’entreprise par les Italiens.

Mais il y a aussi une crainte de quelques élus, comme le mai...


Lire la suite sur Europe1