Volodymyr Zelensky autorisé à s'exprimer en vidéo à l'Assemblée générale de l'ONU

Depuis deux semaines, les rumeurs enflaient dans les couloirs des Nations unies sur une possible venue de Volodymyr Zelensky à l’Assemblée générale, qui débute le mardi 20 septembre. Mais rapidement, les diplomates ont compris que le président ukrainien ne quitterait pas son pays en guerre. Il a alors fallu demander une dérogation pour qu’il puisse s’exprimer en vidéo alors qu’après deux ans de rassemblements hybrides liés au Covid-19, l’Assemblée générale reprend en présentiel cette année.

Avec notre correspondante à New York, Carrie Nooten

Comment un chef d’État peut-il venir s’exprimer à l’ONU lorsqu’il en est empêché par un cas de force majeure ? Ce qui, pensait-on, serait une simple procédure a pris un tour très politique.

Très vite Volodymyr Zelensky est apparu sur le programme de l’Assemblée générale où plus de 150 chefs d’États et de gouvernement vont faire leurs discours tour à tour à la tribune à nouveau cette année à partir de mardi, après deux ans d’Assemblée générale bousculées par la pandémie. Ce qui signifiait que le président ukrainien allait s’exprimer en personne – comme c'est la règle – et ne se ferait pas remplacer par son ministre des Affaires étrangères, qui, lui, est venu ponctuellement à New York depuis le début de la guerre en février 2022.

Exception


Lire la suite sur RFI