Volley - Ligue A (H) - Les volleyeurs de Poitiers étaient tout près des lieux de l'attentat de Nice

L'Equipe.fr
·1 min de lecture

Les joueurs du Stade Poitevin qui séjournaient à Nice entre deux matches de Ligue A ont vécu de très près jeudi matin l'attentat qui a fait trois morts dans la basilique Notre-Dame. Les volleyeurs de Poitiers (Ligue A) ont été des témoins indirects jeudi de l'attentat qui a fait trois morts dans la matinée à la basilique Notre-Dame dans le centre de Nice. Défaits mardi (2-3) par le Nice VB dans un match en retard de la 3e journée de Championnat, les Poitevins avaient décidé de séjourner au bord de la baie des anges jusqu'en fin de semaine puisqu'ils devaient se déplacer initialement à Montpellier samedi 31 octobre, pour la 6e journée, avant d'apprendre le report de la rencontre. lire aussi Le volley jouera vendredi et samedi malgré le confinement Leur hôtel niçois étant situé dans le même secteur que la basilique, ils ont passé une journée très particulière comme le rapporte France Bleu. « On est à même pas 300 mètres de l'église. Je suis passé devant la basilique hier (mercredi) en flânant » expliquait à la mi-journée l'entraîneur Brice Donat. « On était en train de faire une marche sur la promenade des Anglais quand le directeur de l'hôtel m'a appelé pour nous dire de rentrer nous mettre à l'abri au plus vite. Depuis, on est cloîtrés dans les chambres. C'est traumatisant, les joueurs sont forcément perturbés. Imaginez des jeunes de 18, 19 ans, étrangers, qui sont dans un pays qu'ils ne connaissent pas et qui entendent des gyrophares en continu », ajoutait-il. Finalement, la délégation du Stade Poitevin a quitté Nice dans l'après-midi et rejoignait la Vienne dans la soirée.