Volley-ball : « On n’avait plus la fraîcheur mentale »... Les Bleus quittent l'Euro en 8es de finale

·2 min de lecture

JO - Les champions olympiques ont pris la porte en trois sets face à la République Tchèque

Les volleyeurs français, champions olympiques il y a un mois à Tokyo, sont tombés de haut et dans le piège tendu par la République tchèque en huitièmes de finale de l’Euro-2021 à Ostrava lundi, battus sèchement et éliminés prématurément.

Les sept balles de match sauvées par la bande à Earvin Ngapeth n’auront finalement fait que repousser de plusieurs minutes l’échéance et la défaite de l’équipe de France avant même les quarts de finale du championnat d’Europe, contre cette même République tchèque qui avait sorti les Français au même stade de la compétition à l’Euro-2017.

« On n’avait plus la fraîcheur mentale »

Il y a quatre ans, ça se passait à Katowice en Pologne, alors que lundi soir, c’est dans la salle de l’équipe de hockey sur glace d’Ostrava, devant un public de près de 4.000 personnes, debout pendant près d’un quart d’heure sur la fin du troisième set (et du match) que les Français ont échoué.

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

« On n’a pas joué notre jeu, on s’est frustré. On sait que c’est notre grosse faiblesse : quand on est censés être favoris, on n’est pas bons. On se frustre vite. Ça fait des années que c’(...) Lire la suite sur 20minutes

À lire aussi :
Cannes : Laurent Tillie et son staff de l'équipe de France de volley championne olympique faits citoyens d'honneur de la ville
Volley-ball : « Tout le monde a envie de taper les champions olympiques », prévient Trévor Clévenot
JO Tokyo 2021 : Cloclo, Aya Nakamura, Vegedream, on a parlé au DJ qui a aidé Ngapeth et les Bleus à être champions olympiques

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles