Volkswagen confirme son intérêt pour un rachat d'Europcar

·1 min de lecture
VOLKSWAGEN CONFIRME SON INTÉRÊT POUR UN RACHAT D'EUROPCAR

BERLIN (Reuters) - Le constructeur allemand Volkswagen a confirmé jeudi qu'il envisageait d'acquérir une participation majoritaire dans Europcar Mobility Group, afin de tirer parti de l'engouement des consommateurs pour la location de véhicules.

Le groupe automobile a déclaré que la réflexion en était toujours à un stade très précoce et qu'aucune décision n'avait été prise.

Volkswagen a expliqué que l'achat d'Europcar était l'une des options envisagées par le groupe pour développer une plate-forme de location qui soutiendrait sa "vision de la mobilité à long terme" et renforcerait sa gamme de produits et de services.

Il y a un an, Reuters avait appris de sources proches de l'entreprise que Volkswagen souhaitait racheter Europcar après l'avoir vendue à la société française d'investissement Eurazeo en 2006 pour 3,3 milliards d'euros (3,94 milliards de dollars), dette comprise.

Mercredi, l'agence de presse Bloomberg a rapporté qu'Europcar avait rejeté une offre de rachat d'un consortium emmené par Volkswagen à 0,44 euro par action, soit 2,2 milliards d'euros environ au total.

Après la clôture de la Bourse, le spécialiste de la location de voitures, contrôlé par des fonds d'investissement, a confirmé avoir rejeté une offre de rachat, sans préciser l'auteur de l'offre, estimant que le prix proposé était trop bas.

Jeudi vers 13h40 GMT, l'action Europcar prenait 12,2%, à plus de 0,48 euro.

(Reportage Jan Schwartz et Emma Thomasson, version française Myriam Rivet et Federica Mileo, édité par Jean-Stéphane Brosse)

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles