Voleurs de voitures : que recherchent-ils sous votre voiture ?

·1 min de lecture

Selon le New York Times, les voleurs de voitures se glissent de plus en plus sous les véhicules, à la recherche de pièces bien plus faciles à dérober et à revendre qu'une voiture entière.

Voleurs de voitures : un penchant pour les métaux précieux

En effet, la hausse du prix des métaux précieux a atteint de rares sommets : le prix du palladium a été multiplié par cinq en l'espace de quelques années, avec un coût d'environ 70 € le gramme. Le rhodium, quant à lui, a vu sa cote augmenter de plus de 3.000 %, pour atteindre environ 600 € le gramme... Des chiffres qui donnent le vertige, face notamment à un gramme d'or qui ne vaut "que" une cinquantaine d'euros !

Lorsque l'on sait que les pots catalytiques peuvent, selon les modèles, contenir plusieurs grammes de ces précieux métaux, permettant de rendre possible les réactions chimiques entraînant la dépollution des gaz d'échappement, on comprend mieux pourquoi ces éléments sont de plus en plus dérobés. En effet, cette hausse du prix des matières premières a rapidement alimenté un nouveau marché parallèle, où un pot catalytique peut se monnayer à plusieurs centaines d'euros, et ce même s'il a été démonté à la hâte avec une disqueuse. Selon le Times, l'un des véhicules les plus prisés serait la Toyota Prius, car les faibles émissions de la berline japonaise entraîneraient une dégradation plus lente de son catalyseur, et donc davantage de chances de récolter des métaux en meilleur état (...)

Lire la suite sur Auto Plus

Audi e-Tron GT (2021) : vidéo à bord de la berline sportive électrique
Morgan Plus 8 GTR : une Morgan extrême bientôt en production !
Ford S-Max et Galaxy (2021) : disponibles en hybride
Au Royaume-Uni, les chauffeurs Uber sont désormais officiellement des employés
Honda : bientôt un nouveau PDG, et une nouvelle stratégie
Skoda Kushaq (2021) : un aperçu du style du futur petit SUV