Le voleur d'une relique contenant le sang de Jean-Paul II retrouvé

Source AFP
·1 min de lecture
La relique volée, une croix avec une ampoule de gouttes de sang placée dans un reliquaire en or, avait été offerte à l'archidiocèse de Spoleto-Norcia il y a quatre ans. (illustration)
La relique volée, une croix avec une ampoule de gouttes de sang placée dans un reliquaire en or, avait été offerte à l'archidiocèse de Spoleto-Norcia il y a quatre ans. (illustration)

Le sang du pape polonais Jean-Paul II est, pour l'instant, toujours introuvable. Mais le voleur de la relique le contenant, disparue de la cathédrale de Spoleto (centre de l'Italie) en septembre, a été identifié, a annoncé vendredi 13 novembre la police locale.

Il s'agit d'un homme de 59 ans, qui habite en Toscane dans une petite ville à 30 km de Florence, connu des forces de l'ordre pour avoir déjà volé d'autres objets sacrés. Sa maison a déjà été fouillée sur ordre du procureur de Spoleto, mais la précieuse relique n'a pas encore été retrouvée, ont indiqué les policiers, qui poursuivent les recherches.

La relique volée, une croix avec une ampoule de gouttes de sang placée dans un reliquaire en or, avait été offerte à l'archidiocèse de Spoleto-Norcia il y a quatre ans par le cardinal Stanislaw Dziwisz, qui était à l'époque archevêque de Cracovie et qui fut le secrétaire particulier du pape polonais pendant des années.

Lire aussi Le Vatican déconfine, Saint-Pierre rouvre ses portes

Un vol en plein après-midi

La police a retrouvé le voleur grâce au système de surveillance vidéo installé dans la cathédrale et dans les rues de la ville. Muni d'un sac à dos et se cachant sous un chapeau, il avait commis son méfait en plein après-midi.

La relique du pape mort en 2005 et canonisé en 2014 était conservée dans une niche de la cathédrale, protégée par un petit portail en fer. L'alarme ne s'était pas déclenchée. Le voleur s'était ensuite rendu à la gare où il a pris deux [...] Lire la suite