Du Volcan d'Oscar Niemeyer aux étangs de céramique : Mai-Thu Perret, une artiste inspirée par Le Havre et l'architecture

Odile Morain
·1 min de lecture

Avec son nom et sa passion pour l'architecture, l'artiste Mai-Thu Perret était prédestinée à exposer un jour au Havre. La plasticienne franco-suisse est pour la première fois l'invitée de l'espace d'art contemporain Le Portique. Elle y expose, jusqu'au 19 décembre 2020, des oeuvres spécifiquement créées pour l'occasion.

Reportage B.Drouet / A-L. Meyrignac / J. Ledoyen

Coup de coeur pour Niemeyer

En visitant Le Havre, Mai-Thu Perret est immédiatement séduite par l'âme et la structure urbaine de la ville portuaire amplement repensée après la guerre par Auguste Perret. Au cours de ses promenades, elle découvre le Volcan. Ce lieu de culture, édifié par Oscar Niemeyer et inauguré au Havre en 1982.

Une oeuvre majeure du célèbre créateur brésilien qui inspire la jeune plasticienne. Elle crée alors pour l'exposition du Havre une sculpture en céramique blanche en résonance avec l'original de béton. "Je me suis dit que c'était trop bête de ne pas faire le Volcan de Niemeyer et c'est plutôt une évidence de le montrer ici", raconte la plasticienne.

Cette oeuvre s’inscrit dans une continuité artistique : Mai-Thu Perret a, en effet, réalisé d’autres maquettes d’architectures modernes, célébrant ainsi de grands maîtres comme Lina Bo Bardi ou encore Katarzyna (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi