Vol MH17 : Les suspects ont acheminé une batterie antiaérienne depuis la frontière russe

ENQUETE - Le 17 juillet 2014, le Boeing 777, parti d’Amsterdam pour Kuala Lumpur, avait été abattu au-dessus de la zone de conflit armé avec les séparatistes prorusses en Ukraine

Selon des conversations téléphoniques interceptées, les hommes suspectés d’avoir abattu le vol MH17 ont organisé l’acheminement d’une batterie antiaérienne depuis la frontière russe dans l’est de l’Ukraine le jour du drame, le 17 juillet 2014, ont fait savoir des juges néerlandais qui ont écouté ces enregistrements, ce mercredi, lors du procès.

Le Boeing 777, parti d’Amsterdam pour Kuala Lumpur, avait été abattu au-dessus de la zone de conflit armé avec les séparatistes pro russes dans l’est de l’Ukraine, ce qui avait causé la mort des 298 personnes qui se trouvaient à bord.

Une « artillerie de longue portée »

Les Russes Sergueï Doubinski, Igor Guirkine et Oleg Poulatov, et l’Ukrainien Leonid Khartchenko – quatre haut gradés des séparatistes pro russes de l’est de l’Ukraine – sont accusés d’avoir participé au lancement du missile qui a abattu l’avion. Ils sont jugés par contumace. (...) Lire la suite sur 20minutes

À lire aussi :
Crash du vol MH17 : « Je n’ai pas vu de missile BUK », affirme un suspect
États-Unis : Un passager tente de s’introduire dans le cockpit d’un avion de ligne
Vol MH17 : Moscou a laissé un suspect retourner dans l’est de l’Ukraine