Vol de l'écrin en or du cœur d'Anne de Bretagne : "Les Bretons y sont très attachés"

franceinfo
L'objet dérobé lors d'un cambriolage a été retrouvé, selon les informations de franceinfo. "Il semble en bon état", précise le procureur de la République de Nantes.

Le reliquaire du cœur d’Anne de Bretagne, un joyau du patrimoine breton façonné en 1514, a été dérobé samedi 14 avril dans la soirée au musée Dobrée, à Nantes. C'est "un objet symbolique et historique", rappelle Erwan Chartier, chercheur et spécialiste de l’histoire de la Bretagne, interrogé sur franceinfo.

franceinfo : Pourquoi ce reliquaire est-il si précieux ?

Erwan Chartier : C’est un objet de prestige qui a été fabriqué après la mort d’Anne de Bretagne. La duchesse a tenu que son cœur soit rapatrié à Nantes, capitale de son duché. Mais c’est surtout un objet symbolique très fort qui a déjà failli disparaître à la Révolution : il rappelle cette époque où la Bretagne était un duché indépendant avec sa propre politique, ses propres droits.

Existe-t-il un risque que l’écrin en or soit fondu ?

L’objet est assez précieux, mais c’est juste de l’or plaqué. Braquer une bijouterie aurait été plus rentable. Les malfaiteurs auraient aussi pu s’attaquer à une cible plus facile. Cela peut être des collectionneurs avisés. C’est très étrange comme vol. Que ce soit passé à travers la sécurité c’est assez étonnant.

Pourquoi il y a autant d’émotion après ce vol ?

Aujourd’hui, beaucoup d’associations sont prêtes à faire des levées de fonds pour récupérer l’objet, car c’est un objet symbolique et historique, à la fois pour la Bretagne, mais aussi pour la (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi