Avec son vol habité, SpaceX ouvre une nouvelle ère du transport spatial

Rémy Decourt, Journaliste

Mercredi soir, SpaceX lancera sa première mission habitée à destination de la Station spatiale internationale. Vendredi dernier, la Nasa a donné son feu vert à ce vol habité, avec à son bord les astronautes Bob Behnken et Doug Hurley. Le décollage est donc prévu le 27 mai à 22 h 33 (heure de Paris) depuis le pas de tir 39A du Centre spatial Kennedy, d'où partaient les missions Apollo du programme lunaire de la Nasa. Ce deuxième vol de démonstration, après le premier réalisé en mars 2019, doit qualifier ce système de transport que la Nasa compte ensuite utiliser régulièrement pour la rotation des équipages de la Station.

Ce lancement sera historique à plus d’un titre. Il rendra aux États-Unis la capacité de réaliser des vols habités en toute autonomie. Une autonomie perdue en 2011 lors du retrait de sa navette spatiale décidé après la perte d’un second engin (Columbia en 2003). Depuis lors, la Nasa et ses partenaires internationaux étaient contraints d’utiliser le système de transport russe Soyouz pour envoyer leurs astronautes à bord de la Station spatiale internationale. En devenant la première société privée à réaliser des vols habités, SpaceX ouvre une nouvelle ère pour le transport et les vols spatiaux habités seulement trois ans après avoir ouvert un nouveau chapitre de l’histoire des lanceurs, avec son lanceur Falcon 9, capable de réutiliser plusieurs fois son étage principal.

Avec son Falcon 9, SpaceX ouvre un nouveau chapitre de l'histoire des lanceurs

Le véhicule habité Crew Dragon au sommet de son lanceur. On aperçoit clairement la capsule habitée et le module du service autour duquel sont installés les panneaux solaires. © SpaceX

Le pari gagnant de la réutilisabilité

Fondée en 2002 par Elon Musk, SpaceX est devenu un acteur majeur de l’accès à l’espace en dépit des nombreuses critiques qui ont fusé à l'encontre d'Elon Musk. Il faut se rappeler qu’Elon Musk était moqué lorsqu’il annonçait vouloir mettre au tapis tous les opérateurs de lancement, pris pour...

> Lire la suite sur Futura