Pas "une voix à l’extrême-droite": Borne clarifie la position de LaREM en cas de duel Nupes-RN

Elisabeth Borne, première Ministre, le 27 mai 2022 - AFP
Elisabeth Borne, première Ministre, le 27 mai 2022 - AFP

Quelle consigne de vote au second tour des élections législatives? Dans une centaine de circonscriptions, le second tour opposera la Nouvelle union populaire écologique et sociale au Rassemblement national, la majorité présidentielle n'ayant pas obtenu suffisamment de voix pour se maintenir. En début de soirée, LaREM semblait être dans l'embarras, refusant de trancher entre l'union de la gauche et l'extrême droite, avant qu'Elisabeth Borne n'intervienne personnellement.

Les ténors de la majorité s'évertuaient en effet à répéter que les consignes seront dictées "au cas par cas" dans les circonscriptions. Des propos qui ont suscité l'indignation de nombreux responsables de gauche, dont Fabien Roussel, le secrétaire national du PCF qui sera opposé au Rassemblement national dans la 20e circonscription du Nord.

"Nous soutiendrons toujours les candidats qui respectent les valeurs républicaines"

"J’entends dire qu'Elisabeth Borne refuserait d’appeler au barrage républicain face à l’extrême droite. Lorsque j’ai appelé à faire barrage au second tour de la présidentielle, je l’ai fait avec clarté", a-t-il rappelé sur Twitter, avant de lancer: "À vous d’avoir l’honneur d’en faire de même."

Ce n'est qu'à minuit et demi que la Première ministre lui a répondu. "Face à l’extrême droite nous soutiendrons toujours les candidats qui respectent les valeurs républicaines. C’est votre cas Fabien Roussel", a tweeté Elisabeth Borne.

"Notre ligne : ne jamais donner une voix à l’extrême-droite", a-t-elle dit, reprenant ainsi à son compte la formule utilisée... par Jean-Luc Mélenchon au soir du premier tour de l'élection présidentielle.

Mais ce message n'est pas un soutien ou un appel à voter pour tous les candidats de la Nupes opposés au Rassemblement national. Dans la soirée, la ministre Agnès Pannier-Runacher avait par exemple déclaré qu'Ensemble examinerait "au cas par cas" chaque duel Nupes/RN au second tour. "J'ai toujours été adepte du front républicain", a précisé la ministre de la Transition énergétique sur RTL.

La centaine de duels RN-Nupes sera déterminante dans la future composition de l'Assemblée nationale. Et la majorité absolue est loin d'être assurée pour Ensemble. En fin de soirée, la coalition Ensemble (LaREM, Modem, Horizons et Agir) recueillerait entre 260 et 295 sièges à l’issue des élections législatives, selon notre projection réalisée par Elabe pour BFMTV, RMC et L’Express avec notre partenaire SFR.

Article original publié sur BFMTV.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles