Voitures autonomes : bientôt une réglementation internationale ?

Les voitures autonomes, qui promettent de "révolutionner notre manière de nous déplacer", pourraient bientôt être régulées par des règles internationales. Selon l'ONU, ces régulations devraient être prêtes d'ici la mi-2026.

Bien que les préoccupations concernant la sécurité et les coûts de développement aient ralenti les progrès, "le travail de fonds en matière de réglementation progresse", explique Dmitri Mariyasin, secrétaire exécutif adjoint de la Commission économique pour l'Europe des Nations Unies (UNECE). Cette agence pilote les questions complexes de régulation des transports, assurant que la technologie des véhicules autonomes avance de concert avec des normes de sécurité appropriées.

Anticiper la démocratisation des voitures autonomes

Créé en 1952, le Forum mondial pour l'harmonisation des réglementations concernant les véhicules réunit autorités nationales, constructeurs automobiles et géants de la technologie. Il s'est récemment réuni à Genève pour poursuivre ses travaux. Richard Damm, président du Groupe de travail sur les véhicules automatisés et connectés (GRVA), a souligné que de nouvelles règles de l'ONU sur les systèmes d'aide à la conduite adoptées en février entreront en vigueur en septembre. Il a ajouté que "nous prévoyons de disposer d'une réglementation harmonisée à l'échelle mondiale sur les systèmes de conduite automatisés (ADS) prête pour la mi-2026".
François Guichard, secrétaire du GRVA, rappelle que cette avance dans la préparation des régulations est typique du secteur automobile. Les réglementations pour les véhicules électriques étaient prêtes avant leur arrivée sur le marché, et un cadre est désormais en place pour les véhicules à hydrogène.

Encore beaucoup de zones d'ombre

Rappelons que les Lire la suite sur Autoplus