Voitures électriques : la Chine coupe ses subventions de 20%

·1 min de lecture

La Chine se veut un leader de l'électrique. Et s'est, par le passé, donné les moyens de ses ambitions : en donnant par exemple des quotas de voitures électriques à produire par les constructeurs, mais aussi en offrant d'importantes aides aux acheteurs de ces véhicules, qu'ils soient 100% électriques ou hybrides. L'essor de l'électrique s'est historiquement largement appuyé sur ces subventions.

Mais ces aides vont rapidement fondre. Si Pékin a annoncé qu'elles seraient maintenues jusqu'à 2022 au moins, elle vont être réduites de 20% cette année. Un coup dur pour les consommateurs, mais aussi pour les constructeurs, qu'ils soient locaux ou internationaux.

Le futur incertain après 2022

Début 2020, une première version de ce plan indiquait que les subventions seraient réduites de 30% en 2022, et surtout qu'elles ne seraient versées que pour l'achat d'une voiture électrifiée coûtant moins de 300.000 yuans, soit environ 38.000 euros. Probablement pour favoriser les offres locales, moins chères que les premium électriques allemands ou américains, une Tesla Model 3 coûtant par exemple 323.000 yuans (40.600 €)... Ces constructeurs pourraient donc être poussés, à minima, à revoir leurs tarifs.

Sans plus de précisions, le gouvernement a également indiqué que les lois concernant les investissements et la production automobile seraient durcies dans le futur.

L'objectif fixé par Pékin est qu'une voiture sur cinq vendue en 2025 soit électrique, contre 5% aujourd'hui. (...)

Lire la suite sur Auto Plus

Les coffres des voitures sont-ils aussi grands qu'annoncé ?
Baisse historique du marché auto en 2020, à son plus bas niveau depuis 1975 !
Daihatsu : les concepts insolites du Tokyo Auto Salon 2021
Une Porsche Taycan (2020) battue par une Fiat Panda 4x4 ?
Une Porsche Carrera GT-R (2005) de course unique à vendre
Porsche 911 Turbo de 1975 à 2020 : la course !