La Peugeot 3008 désignée voiture européenne de l'année

France 3
Eurozapping : grande semaine pour Peugeot, Merkel ne cède pas face à Erdogan

Après l'Opel Astra en 2006, c'est la Peugeot 3008 qui a été élue, lundi 6 mars, meilleure voiture européenne de l'année, à la veille de l'ouverture à la presse de la 87e édition du salon de l'automobile de Genève. Elle devient le premier SUV (abréviation de véhicule utilitaire sport en français) à recevoir cette distinction. "Avant tout, nous sommes fiers, a affirmé le directeur général de la marque, Jean-Philippe Imparato, en recevant le prix. C'est vraiment un moment formidable pour nous. J'ai l'habitude de dire que chez Peugeot, nous sommes passés de l'enfer au paradis".
La Peugeot 3008 a été choisie par un jury composé de 58 journalistes automobiles en Europe. Elle était au coude-à-coude avec l'Alfa Romeo Giulia. La Citroën C3, la Mercedes Classe E, la Nissan Micra, la Toyota C-HR et la Volvo S90/V90 étaient également en lice. La marque au lion avait déjà été sacrée en 2014 pour sa 308.


Un prix honorifique

Le prix de la voiture de l'année est décerné depuis 1964. En 53 ans, le jury s'est rarement trompé. Que le véhicule soit populaire ou élitiste, qu'il soit un succès ou un échec commercial. La voiture de l'année marque toujours, à sa façon, l'histoire de l'automobile en Europe. "Il y a autant de flops que de réussites. Ça prouve seulement que ce prix-là est avant tout honorifique. C'est-à-dire que c'est un prix sur lequel les marques aiment bien communiquer. C'est excellent pour l'image de marque, pour un véhicule, pas forcément. On se rend compte que certains véhicules qui ont été élus il y a quatre ou cinq ans n'existent plus à l'heure actuelle", explique Nicolas Bernard, journaliste à Auto Plus. La première lauréate en 1964 a été la Rover 2000, une voiture élégante et (...) Lire la suite sur Francetv info

Sommet de Versailles : relancer l'Europe après le Brexit
PSA-Opel : le beau mariage
Entreprises familiales : le secret de la pérennité
Pourquoi les grandes entreprises européennes se délocalisent en Pologne
Comment PSA a réussi son retour en force

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages