Voiture électrique : un cimetière d'Autolib' découvert en plein air

·1 min de lecture

Lors de son inauguration début 2011, Autolib' avait pour objectif de proposer des milliers de véhicules électriques en auto-partage dans les rues de l'agglomération parisienne.

Autolib', un service qui aura duré 7 ans

C'était un dispositif en total libre-service et qui était disponible avec un système d'abonnement pour ses utilisateurs. Autolib' a plutôt bien fonctionné durant ses 7 années d'existence mais vers 2018 les dettes sont devenues bien trop importantes.

Le service du groupe Bolloré s'est donc complètement arrêté au mois de juin 2018. Certaines des BlueCar qui étaient en bon état ont alors été proposées à la vente tandis que les autres, majoritaires, ont été "mises de côté"...

Un cimetière d'Autolib à ciel ouvert

Récemment, des explorateurs urbains ont ainsi découvert des milliers de ces véhicules alignés dans un terrain vague, près de Romorantin, dans le Loir-et-Cher (41).

Les photos parlent d'elles-mêmes : tous les véhicules sont en ruine, et sont très vraisemblablement invendables à l'heure actuelle. En étant abandonnées dans la nature, les voitures se dégradent rapidement et il devient très difficile et coûteux d'en faire quelque chose...

Fort heureusement, les véhicules sur place sont dépourvus de leur batteries, élément qui est très polluant s'il est laissé à l'abandon.

En 2018, Bolloré avait pourtant annoncé que les Autolib' allaient être revendues. Mais une centaine de Bluecar seulement avait été mise en vente, au (...)

Lire la suite sur Auto Plus

Aston Martin Lagonda Taraf : un exemplaire avec seulement 150 km est à vendre
Peugeot : de la 301 à la 308 III, retour en images sur l'histoire des berlines compactes du Lion !
Skoda : une compacte électrique et des variantes d'entrée de gamme à venir
Une rare Mercedes 560 SEC AMG 6.0 Wide Body vendue aux enchères
La production automobile mondiale en forte baisse en 2020
Dans quelles régions vole-t-on le plus de voitures ?