Voisinage. La Colombie rouvre unilatéralement ses frontières avec le Venezuela

·1 min de lecture

Circuler entre la Colombie et le Venezuela est un chemin de croix depuis la crise survenue entre les deux pays en 2015. Après quatorze mois de fermeture totale, le président colombien Iván Duque a annoncé mercredi 2 juin la réouverture progressive de la frontière. Mais son homologue Nicolás Maduro interdit aux Vénézuéliens de rejoindre la Colombie.

Fermée depuis le mois de mars 2020, la frontière entre le Venezuela et la Colombie s’est entrouverte, le mercredi 2 juin, sur décision du gouvernement colombien. Justifiée officiellement par la stabilisation de la situation sanitaire liée au Covid-19, la reprise progressive des flux humains et commerciaux ne fait pas consensus des deux côtés de la frontière, longue de 2 200 kilomètres, qui sépare les deux pays, aussi voisins que rivaux, note Caracol Radio.

Si la Colombie permet désormais à ses citoyens de rejoindre le Venezuela, le gouvernement vénézuélien empêche quant à lui ses habitants d’effectuer le chemin en sens inverse. La Colombie est la destination principale du flux massif de Vénézuéliens qui s’expatrient chaque année clandestinement. Environ 1,7 million d’entre eux vivent aujourd’hui en Colombie.

Une frontière conflictuelle

La Colombie et le Venezuela entretiennent des relations diplomatiques tendues. À l’été 2015, après une embuscade qui a causé la mort de quatre personnes, le président Nicolás Maduro a décrété la fermeture des frontières pour une période illimitée, une fermeture reconduite régulièrement depuis, au gré des passes d’armes échangées entre les deux pays.

À lire aussi:

[...] Lire la suite sur Courrier international

À lire aussi :