"Un voisin trop discret" de Iain Levison, destins croisés sur fond de guerre

·1 min de lecture

Kot, Afghanistan. "Robe Marron, contact. Cible en cours d'ajustement." Le tandem Grolsch et Dawes est en position. Grolsch tire, Dawes l'assiste. Un duo plus fusionnel que mari et femme, que mère et enfant. Un duo qui a droit de vie ou de mort sur l'adversaire. "Robe Marron sort de chez lui", et "ils le voient mettre un sifflet entre ses lèvres..." Un arbitre dans un match de foot au milieu de nulle part. La cible. Grolsch règle sa lunette, "un point sept", attend que Dawes l'enregistre dans son ordinateur. Puis trois point huit, vent de gauche un point quatre et BANG. "Une vaporisation verticale de brume rose jaillit directement derrière Robe Marron qui tombe sur le côté." La cible est atteinte. Il suffit d'appeler l'hélico pour qu'il vienne les sauver de ce trou à rats.

Mais la journée ne se passera pas comme prévu. Les gars en face ont du matos et une hargne de soldat de Dieu. Un mortier, une antiquité de mortier russe. Grolsch est touché à la main. Le pire est à venir. Un truc vaguement ridicule virevolte vers eux. Un drone contrôlé à distance, mais pas un engin comme les leurs, sophistiqué comme un lanceur de missile Hellfire, non, un truc à la hadji, bricolé mais qui enregistre quand même tous leurs faits et gestes. Le début de l'enfer pour les deux Américains. Le Blackhawk surgit enfin, récupère le soldat dans un vacarme assourdissant. "Et l'autre, il est où", demande le pilote de l'hélico. "Mort, laissé là-bas." Robe Marron a disparu, le terrain de foot est désert. ...


Lire la suite sur LeJDD

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles