Le voilier de Greta Thunberg est hors de prix et c'est tout à fait normal

Grégory Rozières
Le prix du voilier de Greta Thunberg a fait tiquer certains observateurs. Une loi empirique permet de relativiser.

SCIENCE - Exemplaire jusqu’au bout des ongles, c’est ce que semble vouloir être Greta Thunberg, qui entame ce mercredi 14 août son voyage vers New York pour participer au Sommet sur le climat de l’ONU. Pour s’y rendre, la militante a rejeté l’avion, trop émetteur de CO2, et a décidé de traverser l’Atlantique à bord d’un bateau très écolo.

Ce voilier de course, l’Imoca “Malizia II” ne devrait, si tout se passe bien, produire aucune émission carbone lors de cette traversée. Mais, comme à chaque action de la jeune militante, des critiques ont commencé à pleuvoir. Le bateau est notamment sponsorisé par BMW, critiqueValeurs Actuelles, ce à quoi Greta Thunberg a répondu en précisant que tous les sponsors ont accepté d’enlever leurs logos du bateau.

Le Parisien, de son côté, rapporte que “certains détracteurs” critiqueraient le fait que le Malizia II soit coûteux (il a été acheté plusieurs millions d’euros), “un bijou technologique et inaccessible financièrement pour une grande majorité des gens”. Le site libéral Contrepoints affirme lui qu’“un voyage en Malizia II est environ cent fois plus coûteux qu’un aller simple Londres-New York en avion”.

Ces affirmations n’ont rien de faux... mais elles n’ont rien de problématique non plus, si on y réfléchit bien.

La F1 des bateaux

Effectivement, les Imoca, ces voiliers de course en fibre de carbone sont très onéreux à produire. Et le Malizia II encore plus: la société Solbian Solar y a installé un “système solaire novateur et sur mesure”, précise le blog de Boris Herrmann, le skipper qui va naviguer avec Greta Thunberg.

On y trouve des turbines sous-marines pour créer du courant avec l’eau, de la même manière que les éoliennes, ou encore des panneaux solaires qui doivent résister aux conditions difficiles de la mer, à l’eau salée, à la météo, aux ombres des voiles, le tout sans alourdir le navire.  Regardez dans notre vidéo ci-dessous comment fonctionne ce bateau très spécial.

Ce genre de bâtiment ne peut évidemment pas être employé...

Retrouvez cet article sur le Huffington Post