Voilà ce qui est prévu pour le tout premier vol de la fusée Ariane 6

Ariane 6
Ariane 6

Cette fois, ça y est : Ariane 6 va voler. La nouvelle fusée européenne doit décoller le 9 juillet 2024 depuis Kourou, en Guyane française. C’est sans aucun doute l’un des grands rendez-vous de l’année pour qui aime l’actualité spatiale. Ce vol inaugural va permettre à l’Europe de redresser — enfin ! — la tête, après des années difficiles.

Évidemment, il reste à voir si tout se passe bien pour le tout premier vol de la fusée Ariane 6. Le lanceur est clé pour la souveraineté de l’Europe, mais il y a toujours une part d’incertitude. Le premier vol d’Ariane 5 en 1996 s’était mal passé, avec une explosion après 37 secondes en vol. Mais sa carrière a été ensuite presque impeccable.

À supposer que tout se passe pour le mieux, le vol inaugural d’Ariane 6 sera scindé en trois grandes phases.

Retrait d'Ariane 6 de son portique. // Source : CNES/ESA/Arianespace-ArianeGroup/Optique Vidéo CSG/S Martin, 2023 (modifié avec Canva)
Retrait d'Ariane 6 de son portique. // Source : CNES/ESA/Arianespace-ArianeGroup/Optique Vidéo CSG/S Martin, 2023 (modifié avec Canva)

Retrait d’Ariane 6 de son portique. // Source : CNES/ESA/Arianespace-ArianeGroup/Optique Vidéo CSG/S Martin, 2023 (modifié avec Canva)

La première phase consiste à décoller et à grimper haut dans l’atmosphère, à quelques centaines de kilomètres d’altitude, jusqu’à la première extinction du Vinci, près de vingt minutes après l’envol. Cela inclut la séparation des boosters, de la coiffe et de l’étage supérieur. Pour cette mission, il y aura deux boosters, mais la fusée peut aussi en accueillir quatre.

[Lire la suite]

Crédits photos de l'image de une : Vue d'artiste d'Ariane 6 en vol. // Source : ESA