Voie lactée : notre Galaxie a une « écharde » dans un de ses bras spiraux

·2 min de lecture

Avec le temps, les chercheurs se sont fait une idée de la taille et de la forme de notre Galaxie, la Voie lactée. Et même de ses bras spiraux. Mais cette image qu’ils ont façonnée reste approximative. Difficile, en effet, de faire mieux étant donné que, par définition, la Terre – et avec elle, les astronomes et tous leurs instruments – se trouve… à l’intérieur de cette galaxie.

L’une des difficultés à laquelle se heurtent les chercheurs, c’est un champ de vision limité par les obstacles se trouvant dans la ligne de visée. Les nuages de gaz et de poussière, par exemple. C’est pourquoi des astronomes du Jet Propulsion Laboratory (JPL, États-Unis) de la Nasa ont fait appel au télescope spatial Spitzer. C’était avant qu’il prenne sa retraite, en janvier 2020. Et grâce à sa sensibilité au rayonnement infrarouge, il leur a permis de voir à travers ces nuages de gaz et de poussière dans le bras voisin du nôtre, le bras du Sagittaire. Pour y observer des étoiles naissantes.

Le télescope spatial Gaia en 12 chiffres clés

Avant d’aller plus loin, rappelons que les astronomes pensent que les jeunes étoiles se forment dans l’alignement de leur bras spiral hôte. Les données de la mission Gaia leur ont permis de confirmer que les étoiles naissantes qu’ils ont observées pouvaient bien être associées au bras du Sagittaire. Elles se déplacent en effet à la même vitesse et dans la même direction. Mais une chose les démarque. Leur « angle de tangage ».

Ici, la localisation du groupe de jeunes étoiles s’étendant sur 3.000 années-lumière et qui dépasse de l’un des bras spiraux de la Voie lactée. Il a été débusqué par des chercheurs du Jet Propulsion Laboratory (JPL, États-Unis) de la Nasa. © Nasa, JPL-Caltech
Ici, la localisation du groupe de jeunes étoiles s’étendant sur 3.000 années-lumière et qui dépasse de l’un des bras spiraux de la Voie lactée. Il a été débusqué par des chercheurs du Jet Propulsion Laboratory (JPL, États-Unis) de la Nasa. © Nasa, JPL-Caltech

Une « écharde » identifiée grâce à la précision des dernières mesures

L’angle de tangage, c’est l’angle avec lequel un bras spiral s’écarte du cœur de sa galaxie. S’il y est collé pour former un cercle, l’angle de tangage est égal à 0°. Mais quand la spirale s’ouvre, l’angle augmente....

> Lire la suite sur Futura

À lire aussi sur Futura

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles