Voie lactée : Gaia aurait révélé des bras spiraux fossiles !

La mission Gaia est une mission principalement d’astrométrie, c’est-à-dire dont le but est de mesurer les positions et les vitesses des étoiles dans la Voie lactée aussi précisément que possible. Gaia a établi des records parce qu’elle a fait ces déterminations sur plus d’un milliard d’étoiles dans notre Galaxie. Ces mesures impactent toute l’astronomie et même la cosmologie car ces données servent à estimer les distances et les luminosités des étoiles, ce qui permet par exemple de mieux calibrer les chandelles standards que sont les Cépheides, ces étoiles qui sont cruciales pour calibrer la fameuse loi de Hubble-Lemaître sur laquelle repose toute la cosmologie.

Gaia, c’est également un moyen de mieux connaître la structure de la Voie lactée avec ses bras spiraux, les déformations de son plan galactique ou la présence de courants d’étoiles trahissant des effets de marée arrachant des étoiles à des galaxies naines qui seraient passées trop proches de notre grande Galaxie spirale. Bref, Gaia permet donc de faire de l’archéologie galactique pour plonger dans les strates de l’histoire de notre Voie lactée.


Dans cette édition de Space, nous partons dans les étoiles : les astronomes qui utilisent le télescope spatial européen Gaia ont élaboré un catalogue d'un milliard d'étoiles de la Voie lactée, ouvrant la voie à de nouvelles décennies de découvertes. © European Space Agency, ESA

Les distributions d’étoiles gardent en effet en mémoire des interactions passées entre elles et d’autres concentrations d’étoiles et nul doute que la collision qui est prévue dans quelques milliards d’années avec la galaxie d’Andromède en laissera aussi. On soupçonne d’ailleurs pour cette raison qu’elle s’est déjà plus ou moins produite dans le passé.

Aujourd’hui, une équipe internationale d'astronomes, dirigée par le chercheur Chervin Laporte, de l'Institut des sciences du cosmos de l'Université de Barcelone (ICCUB-IEEC), a utilisé les données de la mission spatiale Gaia pour créer une...

> Lire la suite sur Futura

À lire aussi sur Futura