Voici les "vacances apprenantes" de Jean-Michel Blanquer

Anthony Berthelier
Jean-Michel Blanquer a présenté son dispositif

POLITIQUE - “Nous voulons qu’elles soient socialement justes.” Dans un entretien à Ouest-France, samedi 6 juin, Jean-Michel Blanquer et Gabriel Attal, les deux messieurs “Jeunesse” du gouvernement, dévoilent les contours des “vacances apprenantes”, promises par le gouvernement au plus fort de la crise du coronavirus.

Le but? “Que tous les enfants puissent partir et s’amuser tout en rattrapant une partie de ce qui n’a pas pu être fait pendant l’année scolaire”, selon le ministre de l’Éducation nationale. La priorité sera donc donnée aux familles les plus modestes et aux enfants décrocheurs, alors que les deux mois de confinement de la population -et de fermeture des écoles- ont braqué la lumière sur les inégalités sociales. 

Et le dispositif se veut massif. Au total, l’État va débloquer 200 millions d’euros répartis en quatre opérations: les écoles ouvertes, les écoles ouvertes buissonnières, les colonies de vacances apprenantes et les accueils de loisirs apprenants. Les familles du million d’enfants concernés ne paieront rien.  

“Tout au long du mois de juin, nous ferons passer des formulaires pour les familles qui sont intéressées (...) et nous allons avoir tout un travail avec les caisses d’allocation familiale”, a également détaillé Jean-Michel Blanquer sur BFMTV, comme vous pouvez le voir ci-dessous.

Les écoles ouvertes

C’est un dispositif qui existe déjà, dans les quartiers populaires et au collège, mais que Jean-Michel Blanquer veut élargir à 400.000 enfants (au lieu de 70.000 aujourd’hui). “Nous développons cela quantitativement et qualitativement, de l’école primaire au lycée -en particulier le lycée professionnel- ainsi que dans les territoires ruraux”, a détaillé le ministre qui table sur l’ouverture de “2500 écoles” pendant l’été. Ces établissements proposeront du soutien...

Retrouvez cet article sur le Huffington Post