Dans "Vogue", Jill Biden se confie sur sa relation avec son mari

·2 min de lecture

Jill Biden fait la Une du prochain numéro de l'édition américaine de «Vogue».

Le retour d'une First Lady en Une de «Vogue». L'édition américaine du magazine consacre la couverture de son numéro d'août à Jill Biden, immortalisée à la Maison-Blanche par la célèbre photographe Annie Leibovitz. Elle a accordé plusieurs entretiens à Jonathan Van Meter, dans lesquels elle est revenue sur les longs mois de campagne perturbés par la pandémie de Covid-19, mais aussi les importants changements dans son quotidien depuis la prestation de serment de Joe Biden. Leur mariage a été affecté par ces emplois du temps surchargés, comme l'explique celle qui donne toujours des cours d'écriture dans un «community college» : «Nous sommes tous les deux si occupés. Et on doit, je pense, travailler encore plus dur pour trouver du temps ensemble. Même pour dîner ensemble : nous dînons parfois sur le balcon, hier soir nous avons dîné dans la Yellow Oval Room, en haut. C'est un moment de la journée que nous mettons de côté, nous allumons toujours des bougies, nous discutons en rangeant nos téléphones.»

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

Le président américain le confirme : «Elle me manque. Je suis très fier d'elle. Mais on ne peut plus s'échapper comme nous en avions l'habitude. Quand nous vivions dans le Delaware, une fois par mois nous allions dans une chambre d'hôtes tous les deux, profiter d'un moment romantique tous les deux.» Des escapades qu'ils ne peuvent pas ajouter au planning présidentiel très chargé : «Je ne m'en plains pas, ça fait partie du boulot. Mais cette vie l'en empêche», a-t-il ajouté, saluant les nombreux déplacements de son épouse «pour [lui] et pour le(...)


Lire la suite sur Paris Match

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles