Vladimir Poutine traque l'ex de sa jeune compagne Alina Kabaeva...

Dans le dossier que Paris Match a consacré à la "première maîtresse de Russie" Alina Kabaeva, on apprenait qu'avant de tomber sous le charme de Vladimir Poutine, l'ex-gymnaste avait été en couple avec un capitaine de police nommé Muselian. Une relation qui remonterait à il y a au moins quinze ans mais manifestement, selon le Daily Mail, le président de la Russie semble ne pas vouloir le laisser tranquille. En effet, il aurait entrepris une traque internationale pour le retrouver car il est accusé de corruption.

C'est à l'âge de 18 ans, en 2001, que l'ancienne gymnaste olympique Alina Kabaeva croise la route de Vladimir Poutine, quand elle est décorée de l'ordre de l'Amitié par le chef d'Etat russe. Mais c'est seulement à partir de 2006 qu'elle est liée amoureusement avec lui. Celle qui a connu un passage à vide, marqué par l'alcool selon des rumeurs qu'elle a démenties, s'est séparée du capitaine de police David Museliani à cette année-là. "Nous sortons ensemble depuis près de deux ans et demi (...). Tout le reste est notre affaire privée", aurait-il déclaré à l'époque selon le média britannique. De son côté, Alina Kabaeva aurait juré que l'ancien capitaine de police et elle "resteront amis".

Depuis, la page de cette romance aurait pu être définitivement tournée mais le Daily Mail rapporte que les services de renseignements personnels de Vladimir Poutine sont à la recherche de l'ex d'Alina...

Lire la suite


À lire aussi

Vladimir Poutine : Sa jeune compagne Alina Kabaeva cachée en Suisse fait polémique, bientôt expulsée ?
Vladimir Poutine papa de 2 jeunes enfants avec Alina Kabaeva : révélations choc !
"Page honteuse dans l'Histoire" : Alina Kabaeva, compagne de Vladimir Poutine, prend position pour la 1ère fois

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles