Vladimir Poutine signe une loi alourdissant les peines de prison pour refus de combattre

Le président russe Vladimir Poutine a signé samedi des amendements prévoyant jusqu'à 10 ans de prison pour les militaires qui désertent ou refusent de combattre en période de mobilisation, à l'aube d'une vaste campagne de mobilisation - partielle - lancée mercredi 21 septembre.