Vladimir Poutine offre le titre de “mère héroïne” à la femme de Ramzan Kadyrov

PHOTO MARWAN NAAMANI/AFP

Lundi 14 novembre, Vladimir Poutine a remis la médaille de la “mère héroïne” à deux citoyennes de la Fédération de Russie, rapporte le site du journal économique RBK. Les deux femmes récompensées sont Olga Dekhtiarenko, habitante du district autonome Iamalo-Nenets, dans l’Arctique russe, et Medni Kadyrova, habitante de la Tchétchénie et épouse du dirigeant autoritaire de cette république du Caucase du Nord, Ramzan Kadyrov.

Comme le rappelle le site de l’hebdomadaire populaire Argoumenty i fakty, c’est la première fois que Vladimir Poutine remet cette décoration depuis l’adoption, en août 2022, du décret présidentiel qui a restauré le titre soviétique de “mère héroïne”. Il est attribué “pour grands services rendus dans le cadre du renforcement de l’institution de la famille et de l’éducation des enfants”.

C’est la plus haute distinction de Russie pour les femmes ayant mis au monde et éduqué dix enfants ou plus, et elle est remise lorsque le dixième enfant a atteint 1 an et que les autres sont vivants – sauf exception, telle que la mort lors de la défense de la patrie.

À cette occasion, la lauréate reçoit la somme de 1 million de roubles (environ 16 000 euros), et bénéficie d’avantages sociaux concernant le logement et la pension de retraite. La médaille, en or et ornée d’un diamant, “se porte à gauche sur la poitrine au-dessus de toutes les autres distinctions d’État”, précise Gazeta.ru. Le site rappelle que le titre de “mère héroïne” a existé en URSS entre 1944 et 1991 et qu’il a été décerné à 431 000 femmes. À l’époque, il n’était pas accompagné d’une quelconque rétribution financière.

Consécration indirecte pour Ramzan Kadyrov

Comme le précise le site Gazeta.ru, Olga Dekhtiarenko, institutrice de maternelle, élève ses dix enfants avec son mari. Medni Kadyrova, 44 ans, aurait quant à elle eu 10 ou 11 enfants avec Ramzan Kadyrov. Selon certaines sources, le couple aurait également adopté plusieurs enfants, portant leur nombre à 15. Femme investie dans la vie associative et culturelle locale, elle demeure inscrite sur la liste des citoyens de Russie frappés par les sanctions américaines, au même titre que son mari.

[...] Lire la suite sur Courrier international

Sur le même sujet :