Vladimir Poutine offre huit anneaux symboliques aux dirigeants de pays partenaires

Vladimir Poutine en colmpagnie des huit autres dirigeants des pays membres de la CEI, le 26 décembre 2022  - Konstantin ZAVRAZHIN / SPUTNIK / AFP
Vladimir Poutine en colmpagnie des huit autres dirigeants des pays membres de la CEI, le 26 décembre 2022 - Konstantin ZAVRAZHIN / SPUTNIK / AFP

Un cadeau lourd de sens. Comme le rapporte Le Monde, à l'occasion de la réunion de fin d’année des chefs d’Etat et de gouvernement de la CEI (Communauté des Etats indépendants qui regroupe la Biélorussie, l'Arménie, l'Azerbaïdjan, le Kazakhstan, le Kirghizistan, l'Ouzbékistan, le Tadjikistan, le Turkménistan et la Russie) qui se tenait à Saint-Pétersbourg ce lundi, le président russe Vladimir Poutine a offert un cadeau marquant à chacun des huit présidents de ces pays.

La communauté de l'anneau

Chaque dirigeant des États impliqués dans cette organisation intergouvernementale, qui regroupe les anciennes entités soviétiques, a reçu une bague en or blanc et jaune ornée du symbole de la CEI et portant les inscriptions "Bonne année 2023" et "Russie."

Selon le Moscow Times, le président biélorusse Alexandre Loukachenko, dont le pays est depuis longtemps affilié à Moscou, s'est empressé d'enfiler l'anneau à son doigt.

Comme le souligne le quotidien du soir, impossible de ne pas y voir une référence aux neuf anneaux du Seigneur des anneaux, l'oeuvre de J.R.R. Tolkien. D'autant que depuis le début de la guerre, côté ukrainien, l'ouvrage est fréquemment cité pour décrire le conflit, qui pourrait se résumer à la Terre du Milieu, l'Ukraine, attaquée par la Russie, représentée par le Mordor, des entités propres à cet univers.

De plus, toujours selon Le Monde, les soldats russes sont surnommés "orques" dans le langage populaire, des créatures également présentes dans l'oeuvre de Tolkien.

En temps de guerre, la symbolique est évidemment importante. Si l'Ukraine a de son côté pris le parti d'une communication décalée en direction de l'Occident sur les réseaux sociaux, la Russie opte pour un ton plus "traditionnel", tout en imposant ici l'union sacrée a ses partenaires de toujours.

Une manière aussi de renforcer les liens avec certains pays tentés par un éloignement d'avec la Russie, comme ce fut le cas récemment pour le Kazakhstan et, dans une moindre mesure, l'Ouzbékistan.

Article original publié sur BFMTV.com