Vladimir Poutine est « mourant » selon le chef du renseignement ukrainien, le Quai d'Orsay réagit

© Sputnik/Mikhail Metzel

Dans une rare interview accordée mercredi à ABC News , le directeur du renseignement militaire ukrainien a été pressé de questions relatives à la santé de Vladimir Poutine . Interrogé sur les rumeurs disant le maître du Kremlin en « phase terminale », intensifiées depuis le début de l'offensive russe, Kyrylo Budanov a confirmé ces hypothèses jusqu'alors infondées : « Bien sûr. Il a été malade pendant une longue, très longue période. Je pense qu'il va mourir très rapidement. Je l'espère. Je suis sûr qu'il a un cancer. » Sans s'épancher sur l'identité de ses sources, le haut dignitaire a indiqué à la chaîne américaine « savoir simplement » que le président russe souffrait d'une maladie, car il avait reçu l'information de « personnes » proches du pouvoir à Moscou.

Celui que le FSB présume être le cerveau de l'attaque du pont de Crimée a estimé que le décès du dirigeant russe serait « bénéfique pour le monde entier ». Avant d'ajouter que l'Ukraine connaîtra la victoire en 2023, il a néanmoins souligné que la guerre, qui se poursuit depuis onze mois, « doit se terminer avant la mort de Poutine », suggérant à nouveau que les jours de ce dernier seraient comptés.

Lire aussi - 89 soldats tués par les Ukrainiens : pourquoi cette frappe illustre les difficultés militaires de la Russie

Un simple « vœu » exprimé par l'Ukraine ?

En réponse au chef des services de renseignement ukrainien, la ministre française des Affaires étrangères a rappelé jeudi sur LCI que cette « évaluation » reste ...


Lire la suite sur LeJDD